Antoine, Baudoin POGGIALE (1808-1879)laubert

Antoine, Baudoin Poggiale est né le 9 février 1808 à Valle-di-Mezzana, un petit village de montagne à quelques kilomètres d'Ajaccio en Corse. Son père médecin avait servi dans les armées.

Après des études au collège d'Ajaccio, il est attiré par les sciences physiques et la chimie, il réussi le concours et rentre en 1828 comme pharmacien élève à l'hôpital d'instruction des armées de Strasbourg. Il en sort le 3 mars 1830, lauréat de sa promotion, avec le grade de pharmacien sous-aide.

En 1831, Poggiale est affecté à l'hôpital d'instruction des armées de Lille puis il est muté à Paris cette même année à l'hôpital du Gros Caillou puis à celui du Val-de-Grâce. l yl passe sa thèse de doctorat en médecine sur les fièvres intermittentes le 22 janvier 1833 sous la présidence de Broussais. Cette même année, il obtient le premier prix au concours des pharmaciens sous-aides pour le grade d'aide-major, grade qu'il obtient en 1834.

Dans le cadre pédagogique, il est second professeur à l'hôpital d'instruction de Lille en 1837 et il exerce les mêmes fonctions à l'hôpital de perfectionnement du Val-de-Grâce dés 1847 et pendant onze ans. Il devient le premier titulaire de la chaire de chimie et de toxicologie créée à l'Ecole d'application de médecine et pharmacie militaires.

En chimie, Poggiale étudie la solubilité des sels dans l'eau et il publie en 1845 un mémoire sur les sels haloïdes doubles. En 1858 il publie un ouvrage d'importance, le "traité sur l'analyse chimique des volumes" où il expose l'analyse des gaz, la chlorométrie, la sulfhydrométrie, l'acidimétrie, l'alcalimétrie, l'analyse des métaux..

L'activité scientifique de Poggiale s'étend aussi à d'autres domaines comme la bromatologie (analyse des aliments), la toxicologie et la physiologie.

Nommé pharmacien inspecteur et membre du conseil de santé en 1858, membre de l'Académie Impériale de Médecine section pharmacie (en 1856), il se consacre notamment à la défense des intérêts malmenés des pharmaciens militaires, plaidant sans succès l'indépendance du corps des pharmaciens par rapport à celui des médecins.

Il est membre du Conseil d'hygiène publique et de salubrité du département de la Seine en 1860 et il fait chevalier de la Légion d'honneur en 1849 puis officier en 1860 et commandeur en 1865.

En 1870, lorsqu'éclate la guerre, il a 62 ans et il est nommé pharmacien chef de armée du Rhin au grand quartier général de Metz.

Deux ans plus tard en 1872 ayant atteint la limite d'âge de son grade, il est admis à la retraite.

Il reste très actif durant sa retraite notamment à l'académie de médecine et il décédé le 26 août 1879 à Bellevue près de Paris à l'âge de 71 ans.

Antoine Baudoin Poggiale est un des grands de la pharmacie militaire par les travaux scientifiques qu'il a réalisés et pour lesquels il a été reconnu, mais aussi pour sa volonté farouche de défendre le statut et l'indépendance des pharmaciens militaires.

 

Références :

Jean-Marie Schmit dans : Cinq siècles de pharmacie hospitalière, 1495-1995. p340-344. 1995 Hervas ed.

A Balland. Les pharmaciens militaires français. Fournier ed. 1913.

Accueil

Retour pharmaciens célèbres