Carle GESSARD (1850-1925)

Né à Paris en 1850, il commence sa carrière militaire comme élève en pharmacie en 1873, après la guerre Franco-Prusienne, il sort major avant d’être affecté comme aide-major 2ème classe à l'Hôpital militaire parisien du Gros-Cailloux à Paris puis il est 1 ère classe à Médéa en Algérie. imagegessard

De nouveau au Val-de-Grâce en 1881, il découvre le bacille pyocyanique, à l'origine du phénomène du pus bleu des plaies. En 1881, Louis Pasteur lui rend visite au Val-de-Grace et l'encourage à continuer ses recherches ce qui provoque beaucoup de jalousie. Il passe major en 1882. Avant et après sa thèse de doctorat en médecine en 1882: « De la Pyocyanide et de son Microbe. Applications cliniques", il publie un grand nombre de notes sur ce bacille redoutable et sur ses pigments.

Après la campagne de Tunisie où il reste cinq ans (1882-1887), il est nommé professeur agrégé du Val-de-Grâce de la chaire de chimie et expertise de 1887 à 1892 et il entre comme travailleur libre et donne des cours à l'Institut Pasteur.

En disgrâce du fait de ses travaux peu en rapport avec les activités dévolues aux pharmaciens militaires, il est envoyé 5 ans en poste à Sétif (Algérie) en 1892 où il n'a plus la possibilité de continuer ses recherches puis il est muté à l'hôpital militaire de Lille en 1898 où Calmette l'invite à travailler à l'Institut Pasteur. Il donne sa démission prenant sa retraite par anticipation le 20 mars 1901.

Il se consacre alors à ses travaux à l'Institut Pasteur de Paris loin des querelles des médecins militaires qui voyaient d'un très mauvais oeil un pharmacien exceller dans un domaine qu'ils se croyaient réservé, la bactériologie et des pharmaciens qui voulaient se consacrer uniquement qu'à la chimie et la bromatologie.

En 1914-1916 n'étant plus mobilisable, il participe cependant à l'effort de guerre en travaillant sur des préparations pour lutter contre les poux des tranchées.

Il travaille jusqu'à sa mort en 1925.

Il restera le souvenir d'un homme modeste, droit, loyal et désintéressé qui se consacra toute sa vie à la recherche scientifique malgré toutes les difficultés qui ont été mises sur sa route.

 

Références

Jacques Noroy, Edmond Bossard. La carrière militaire et l'oeuvre scientifique de Carle Gessard. Revue d'histoire de la pharmacie. 1976, 64, 175-180.

Richet Nicole. Société d'histoire de la pharmacie. www.shp-asso.org

Bibliographies Institut Pasteur :http://www.pasteur.fr/infosci/archives/f-bio.html

Accueil

Retour pharmaciens célèbres